Stationnement et voie publique

Afin de faire respecter la réglementation en matière de stationnement, la Ville dispose d'un "Agent de Surveillance de la Voie publique" (ASVP), repérable grâce à son uniforme.

La Ville dispose d’un « Agent de Surveillance de la Voie publique » (ASVP), repérable grâce à son uniforme.

Ses missions :

  • le contrôle de la réglementation du stationnement. A ce titre, l’agent est habilité à verbaliser certaines infractions pénales en matière de stationnement. Il verbalise en priorité les situations dangereuses, les stationnements abusifs sur les places réservées aux personnes en situation de handicap, ou lorsque le piéton ne peut plus emprunter le trottoir, avec une attention particulière aux abords des écoles et des équipements municipaux.
  • la constatation de certaines infractions au code de la santé publique en lien avec la propreté des voies et espaces publics,
  • la surveillance de la circulation aux abords des collèges et des écoles.
  • L’agent est aussi chargé d’alerter les services de ville des incivilités sur les voies publiques.

saint-philmag-n39-page-25Stationnement gênant : jusqu’à 135 € d’amendes

Le stationnement gênant ou dangereux est verbalisé sur les places réservées aux personnes en situation de handicap (135 €), sur les arrêts de cars (135 €), sur les trottoirs lorsqu’un véhicule empêche le passage des piétons (135 €), sur les passages piétons (17 €) et sur les lignes jaunes (35 €).

Arrêts de car : stationnement interdit même le dimanche

Il est à noter que l’interdiction de stationner sur les emplacements réservés à l’arrêt des cars, matérialisée par des zébras, est valable tous les jours de la semaine même le dimanche. En vous stationnant sur un arrêt de car, vous empêchez le car de se coller au trottoir aménagé, rendant ainsi difficile l’accès pour les personnes à mobilité réduite.

Verbalisation électronique

Depuis décembre 2015 et suite à une décision en conseil municipal du 29 juin 2015, l’A.S.V.P verbalise par voie électronique les stationnements dangereux ou abusifs. Il ne dépose plus de PV sur le pare-brise du contrevenant mais seulement un avis de contravention qui en précise la cause. Le PV est transmis immédiatement par voie électronique à l’Agence nationale de traitement automatisé des infractions (ANTAI) qui adressera la contravention par courrier au propriétaire du véhicule.

Vous pouvez contacter l’ASVP au 06 87 09 36 26.