Accessibilité : la Ville s’engage

Afin de respecter ses obligations en matière d’accessibilité (en particulier la loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées), la Ville a engagé plusieurs démarches.

La mise en accessibilité des bâtiments communaux

La ville compte au total 44 établissements recevant du public (ERP). Pour 42 d’entre eux, une mise aux normes accessibilité doit être envisagée. La liste des travaux est plus ou moins importante suivant les sites ouverts au public. Elle a été définie avec l’aide d’un bureau d’études spécialisé.

Un Agenda d’accessibilité programmée (Ad’AP) a été déposé par la Ville  en Préfecture afin de programmer dans le temps ces travaux sur une période de 6 ans : 2016 à 2021.

Les priorités retenues les trois premières années concernent la Mairie, la bibliothèque et les bâtiments utilisés en commerces, puis les écoles et les bâtiments liés à l’enfance/jeunesse, et les salles de sport qui n’ont pas fait l’objet de réhabilitation.  Tous les autres bâtiments seront mis aux normes en seconde partie de programme.

parc-boulogne-toilettesEn 2015 et 2016, la ville a notamment remis aux normes la salle de l’abbatiale (dans le cadre d’un projet de réhabilitation complète), les toilettes de la base de loisirs (reconstruits intégralement en deux WC adaptés) ainsi que le rez-de-chaussée de la mairie (Accueil, CCAS et salle des mariages). Des travaux d’amélioration des cheminements et des accès sont également faits ou programmés cette année aux abords des écoles Jacqueline Auriol et Jean Rostand, et autour de la mairie et de la bibliothèque.

De la même façon que pour les espaces publics, les travaux se font en concertation avec la commission communale pour l’accessibilité.

Améliorer l’accessibilité des espaces publics

Par ailleurs, dans le cadre du PAVE (plan de mise en accessibilité de la voirie et des espaces publics), la mairie agit pour permettre l’accès à l’ensemble des circulations piétonnes et des aires de stationnement de la commune.

Ce plan s’intéresse à l’ensemble des usagers-citoyens confrontés à des difficultés pour accéder à la ville et à ses différentes activités, pour des raisons d’ordre physique, géographique ou social. Il fixe les dispositions permettant l’accès à l’ensemble des circulations piétonnes et des aires de stationnement de la commune. Chaque année, des travaux sont engagés sur les espaces publics, soit pour améliorer une situation existante sur des points ponctuels, soit pour améliorer des secteurs plus larges dans le cadre de projet d’aménagements de secteurs.

Les projets sont travaillés en lien avec la commission communale pour l’accessibilité, avec le souci d’une concertation en phase de conception, puis en phase de fin de chantier.

Quelques exemples :

  • mise en accessibilité des passages piétons en face du portail de l’école Jacqueline Auriol
  • amélioration des places PMR devant le complexe sportif des chevrets
  • réalisation de deux places de stationnement PMR sur la base de loisirs
  • accessibilité de l’office de tourisme et reprise du parvis.
  • réfection de la place André Malraux, rue des jardins, et rue Ste Barbe avec cheminements et passages piétons accessibles.